By Aniel Barbe

La satisfaction ne représente pas un mot à la mode dans la société contemporaine. Des prompteurs sociaux et internes nous stimulent à nous engager dans une course effrénée pour désirer et acquérir davantage. Que veut dire réellement « plus » ? Mais nous pouvons difficilement résister à la pression. Cela amène à une humanité insatisfaite, frustrée, et désespérée en quête de l’illusoire « plus ». Dans le processus, notre tendance à servir et à donner est sérieusement handicapée. 

La Bible exhorte le croyant à adopter le contentement (Phil. 4 :11-13; 1 Tim. 6 : 6-12 ; 2 Cor. 12 : 9-10 ; Rom. 8 : 28). Ceci implique une posture mentale différente. La reconnaissance et le remerciement pour ce que nous avons reçu, et l’appréciation et le respect pour les bénédictions des autres composent cette contreculture. C’est en ligne avec les instructions trouvées dans le dixième commandement : tu ne convoiteras point  (Exod. 20 :  17).  Aussi, comment cultivonsnous une telle attitude aujourd’hui ?

Ce numéro de Dynamic Steward explore la signification du contentement et sa pertinence pour une vie de qualité et une gestion fidèle. Il concerne aussi la question du contentement opposée à l’amélioration de la vie.

Notre article sur l’éducation financière pose un problème :  l’intérêt des cartes de crédit. La section intitulée « Construire son Église » parle de célébrer les événements de la vie. Nous partageons aussi trois expériences concernant des pratiques de dons en ligne. Est-ce la nouvelle mode ou un outil utile ?

Appréciez la lecture, expérimentez le contenu et le contentement, et ne manquez pas de le partager avec d’autres.

Aniel Barbe

Media Block Image Alt

July–September, 2019

CONTENTEMENT