By Dennis R. Carlson

« Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus » 1 (Matt. 6 : 33). « N’oubliez jamais que ce que vous avez en main est en réalité la propriété du Seigneur. C’est la volonté de Dieu qui fait la loi. » 2

 Très peu de gens savaient ce qu’était un androïde en 1965 quand la série Lost in Space (Perdu dans l’Espace) de la famille Robinson débuta à la télévision. Cette série de science-fiction introduisait le Robot Classe M-3 Modèle B-9 comme un humain à son audience. En même temps se déroulait la véritable course à l’espace pour atteindre la lune à la fin des années 1960.

En 2016, un robot nommé Sophia a reçu la citoyenneté en Arabie Saoudite. Les hommes aujourd’hui sont plus informés sur un androïde à cause des smartphones dans nos poches, nos mains, et nos sacs à main. Plus de 2,5 milliards d’appareils Android sont manipulés dans le monde aujourd’hui. Les utilisateurs d’Android smartphones parlent à leur appareil et attendent des réponses intelligentes.

Les androïdes ont parcouru un long chemin depuis 1965, quand Perdu dans l’Espace introduisait le robot de fiction qui pouvait parler et interagir avec les humains. Mais même ce premier personnage androïde de fiction répétait de temps à autre : « Ça ne calcule pas », pour indiquer que le robot ne comprenait pas ce qui se passait.

Êtes-vous plus intelligent qu’un androïde?

Dans le contexte du don planifié, un ami a récemment observé de manière provocatrice :

« Je trouve intéressant que certaines personnes ne remettent pas en question et reconnaissent que Dieu est le Propriétaire de tout ce qu’ils ont alors qu’ils sont en vie, mais qu’à leur mort ils laissent totalement Dieu hors de leur plan. Si Dieu possède tout maintenant, pourquoi ne possèderait-Il pas tout à la mort ? Dieu prend les maux de tête de propriété. Je prends les joies du partenariat. Je ne questionne ni Son jugement ni Ses requêtes. Quel privilège de mettre entre Ses mains mon don planifié de plan successoral. » 3

Ce commentaire m’a poussé à demander à plusieurs grands groupes autour du monde si quelqu’un avait prévu ses dernières volontés signées ou un testament pour sa famille. Personne n’a levé la main.

Tous les chrétiens Adventistes du Septième Jour, qui sont de fidèles gestionnaires, enseignent et acceptent que Dieu est premier dans tous les domaines de la vie. On peut faire confiance à Dieu 100 % du temps. Mais faisons-nous entièrement confiance à Dieu dans chaque domaine de notre vie aujourd’hui ? Tous les chrétiens baptisés ont fait le vœu de faire totalement confiance à Dieu et de Lui donner la première place dans leur vie. Ceci signifierait que, tout ce que nous sommes et possédons, est toujours confié à Dieu. Si nous sommes fidèles, nous suivons le plan de Dieu pour nos vies et celles de nos familles. Pourtant très peu de chrétiens ont un plan pour donner à Dieu toujours la première place.

Comme le disait l’androïde dans Perdu dans l’Espace, par moments : « Ça ne calcule pas. » Pourquoi ces chrétiens ne prévoiraient-ils pas de protéger les possessions que Dieu leur a confiées sur terre ?

Le plan de Dieu et notre planification

Je crois que la majorité des chrétiens croit que Dieu les aime, et qu’ils peuvent faire confiance à Dieu, qui fera toujours le meilleur pour eux et leurs familles. Comment nos actions se concilient-elles avec notre connaissance intellectuelle de ce principe important ? Principe de gestion, mais aussi de foi en un Dieu qui a tant aimé ce monde qu’il est tout pour toute l’humanité ? Pouvons-nous faire confiance à 100 % de nos vies, incluant nos plans successoraux de don planifié ?

En tant que leaders dans l’enseignement de la gestion à nos membres, un des premiers principes que nous enseignons est que Dieu possède tout (voir Deut. 10 : 14 ; Ps. 24 : 1, 50 : 12, 89 : 11 ; 1 Cor. 10 : 26). Étant donné que Dieu possède tout, nous ne sommes que des gestionnaires de ce que Dieu nous confie. Ceci inclut notre foi, nos valeurs, nos dons spirituels, nos talents, notre temps, notre trésor (nos possessions), nos relations, et nos familles. Tout cela appartient à Dieu, et Dieu nous a confié la tâche de gérer sagement ces possessions qui sont les siennes. Se pourrait-il que la façon dont le monde nous enseigne à planifier n’est pas celle que Dieu veut que nous ayons ?

La culture, les coutumes, et les traditions poussent-elles Dieu hors de la première place ? J’ai entendu affirmer dans tous les pays du monde que j’ai visités : « Ce n’est pas notre coutume de faire des dons planifiés dans notre culture. » Je comprends certainement que chaque partie du monde considérera le don planifié de manières différentes. On doit s’y attendre. Mais des individus dans chaque partie du monde ont l’opportunité de choisir de faire un plan qui pourvoit aux besoins de leurs familles et honore Dieu en mettant Dieu à la première place.

En donnant à Dieu la première place, lésons-nous nos familles ? Voici comment la Bible répond à cette question : « Si quelqu’un ne prend pas soin des siens, et en particulier des membres de sa famille proche, il a renié la foi et il est pire qu’un non-croyant » 5 (1 Tim. 5 : 8). Dieu est premier dans nos vies, et ce qui importe pour Dieu est que nous prenions soin des besoins légitimes de nos familles. En tant que chrétiens Adventistes du Septième Jour, nous devrions être des réformateurs dans notre don planifié de plan successoral. « Ayez toujours à l’esprit que la manière égoïste de disposer de ses biens selon la coutume ne fait pas partie du plan de Dieu, mais est une erreur humaine. Les chrétiens devraient se poser en réformateurs. » 6

Comment Dieu aimerait-Il que tous les humains planifient leurs dons ? « Le Seigneur désire que Ses disciples disposent de leurs biens pendant qu’ils peuvent le faire eux-mêmes. Certains demanderont : « Dois-je me dessaisir de tout ce que je puis appeler mien ? » Peut-être pas maintenant ; mais il faut être disposé à le faire pour l’amour du Christ. » 7

Les Services de Trust et de Don Planifié explorent les moyens dont les chrétiens peuvent être des réformateurs et L’honorer fidèlement dans leurs plans de succession. Le but est l’implication totale du membre (ITM), en tant que chrétien fidèle, et de placer Dieu en premier, en dernier, et toujours dans sa vie.

Notes du traducteur: Les citations bibliques viennent de la version Louis Segond 21.


1 Scripture quotations identified CEV are from the Contemporary English Version. Copyright ãAmerican Bible Society 1991, 1995. Used by permission.
2 Ellen G. White, Conseils à l’Économe, p. 342.
3 Wayne Searson, Spokane, WA, USA (Source)
4 Texts credited to NKJV are from the New King James Version. Copyright – 1979, 1980, 1982 by Thomas Nelson, Inc. Used by permission. All rights reserved.
5 Texts credited to BBE are from The Bible in Basic English, 1965. Published in the United States by E. P. Dutton & Co., New York. First printed in 1949.
6 White, Conseils à l’Économe, p. 342.
7. Ibid., p. 338.

Dennis R. Carlson

Dennis R. Carlson

Dennis R. Carlson est directeur des Services de Trust et de Don Planifié à la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour, Silver Spring, Maryland, États-Unis.