By Murvin Camatchee

Les quatre évangélistes — Matthieu, Marc, Luc, et Jean — dans les comptes-rendus de leurs Évangiles respectifs, ont raconté le miracle de Jésus qui nourrit cinq mille personnes. Il est intéressant de noter que dans chacun de ces récits, on souligne deux éléments importants. Le premier est qu’il n’y avait pas suffisamment de nourriture (Matt. 14:17; Mc 6 : 38 ; Lc 9 : 13 ; Jn 6 : 9) ; le second est que lorsque Jésus eut multiplié les pains et les poissons et que tous eurent mangé, Il donna l’ordre que l’on récolta les morceaux pour ne pas avoir de gaspillage (Matt. 14 : 20; Mc 6 : 43 ; Lc 9 : 17 ; Jn 6 : 12). Ce que dit Jésus ici c’est qu’un morceau de pain ne devrait pas être considéré comme sans importance juste parce que c’est seulement une petite partie d’un pain.

Une façon très commune de négliger les « morceaux » est lorsque les paiements d’intérêt sur les balances des cartes de crédit sont considérés comme négligeables, ou sans importance, comparés à la somme totale empruntée. C’est une perspective très dangereuse puisqu’elle peut rapidement vous conduire aux dettes. Malheureusement, beaucoup de personnes ne voient pas les risques associés à l’utilisation des cartes de crédit.

Ai-je vraiment besoin d’une carte de crédit ?

Un problème majeur d’avoir une carte de crédit est la tendance à tomber dans l’illusion que la limite d’une carte de crédit est la véritable somme disponible. Posséder une carte de crédit avec, disons, une limite de 5 000 $ ne veut pas dire qu’on ait 5 000 $ à dépenser. En vérité, cela signifie que vous êtes autorisé à « emprunter jusqu’à » 5 000 $ de l’émetteur de votre carte de crédit. Par conséquent, le moindre centime que vous dépensez devra être remboursé.

Cependant, si on l’utilise correctement, une carte de crédit peut être utile. Elle peut, par exemple, être utilisée pour les situations d’urgences. Mais il est important de mettre l’accent sur le fait que, quelle que soit la somme facturée sur la carte de crédit, elle devra être remboursée.Plus vous attendez avant d’effectuer les paiements, plus vous payez des intérêts. C’est pourquoi, comme expliqué dans les deux numéros précédents de Dynamic Steward, il est recommandé que dans votre budget vous incluiez un panier pour les économies et les urgences.

Néanmoins, avant d’utiliser votre carte de crédit, voiciquelques questions fondamentales que vous devriez vous poser :

Ai-je inclus cette dépense dans mon budget ?

 Ai-je absolument besoin d’utiliser ma carte de crédit pour cette dépense précise ?

Ai-je assez d’argent disponible pour rembourser ce que j’emprunte (de l’émetteur de ma carte) ?

Si je ne suis pas capable de rembourser immédiatement cette somme, combien de temps me faudra-t-il pour le faire ?

Les dangers d’une limite élevée de crédit et d’effectuer seulement un paiement minimum

 Lorsqu’on reçoit l’aval pour l’obtention d’une carte de crédit, cela crée souvent un sentiment de prospérité. Mais si vous ne connaissez pas toutes les implications, cela peut vous rendre misérable. Quand vous faites une demande de carte de crédit, la tentation est d’opter pour la limite la plus élevée possible à laquelle vous êtes éligible. Plus la limite est élevée, plus la marge de manoeuvre pour dépenser l’argent ne vous appartient pas.

Idéalement, vous devriez être capable de rembourser la somme totale dépensée dans la période de grâce sans intérêt, autorisée pour un nouvel achat. Si vous êtes incapable de le faire, ceci résultera en un solde sur votre compte, et les émetteurs de cartes réclameront qu’un paiement minimum soit effectué. Ce paiement minimum requis peut devenir un piège déguisé. Ceci est le cas parce que beaucoup de personnes se contentent de faire seulement le paiement minimum, qui correspond en général à un pourcentage du solde ou à une somme établie, selon le plus élevé des deux. Payer la somme minimum requise évitera des pénalités de retard, mais l’intérêt continuera de s’accumuler tant que votre solde n’est pas zéro.

Le Taux Annuel de Pourcentage (TAP)

 Admettons que vous ayez une carte de crédit avec les paramètres suivants :

Limite: 5 000 $

TAP: 18,25%

Période de grâce: 21 jours

Paiement Minimum: 3 % de votre solde ou 25 $ (selon le plus élevé des deux)

Le 1er juillet vous dépensez 4 500 $ de votre carte de crédit. La seule façon d’éviter de payer l’intérêt est de rembourser 4 500 $ au plus tard le 22 juillet. Si vous n’êtes pas capable de rembourser la somme totale pendant cette période de 21 jours, on vous ajoutera l’intérêt. Il est aussi important de noter que l’intérêt sur la carte de crédit n’est pas une chose unique. L’émetteur de votre carte n’attendra pas la fin de 12 mois pour calculer l’intérêt que vous devez payer  sur votre solde. L’intérêt est calculé sur une base quotidienne. Un TAP de 18,25 % équivaut à un taux d’intérêt quotidien de 18,25 % divisé par 365, qui équivaut à 0,05 %.

Ceci signifie que si le 22 juillet vous avez un solde de  4 500 $ sur votre carte de crédit, la somme perçue comme intérêt sera 2,25 $. Cet intérêt sera ajouté à votre solde (4 500 $), qui vous donnera un nouveau solde de 4 502,25 $. Le 23 juillet, le taux d’intérêt de 0,05 % sera appliqué au solde

de 4 502,25 $, et ainsi de suite comme illustré ci-dessous :

JOUR DATE SOLDE ($) INTÉRÊT ($)

1 July 22 4,500.00 2.250

2 July 23 4,502.25 2.251

3 July 24 4,504.50 2.252

4 July 25 4,506.75 2.253

5 July 26 4,509.01 2.255

… …. …. ….

30 August 21 4,567.99 2.284

 Comme montré dans le tableau ci-dessus, sur une période de 5 jours, le solde a augmenté de 9 $. Sur une période de 30 jours, le nouveau solde sera de 4567,99 $, ce qui veut dire que votre solde a augmenté de 68 $.

Disons que vous devez faire un paiement minimum au plus tard le 22 août. Ce sera soit 3 % de votre solde soit 25 $, selon le plus élevé des deux. Dans ce cas, votre paiement minimum serait de 3 % de 4 568 $, ce qui fait 137 $ plus que 25 $).

Solde au 22 juillet 4 500 $

Intérêt accru pendant un mois 68 $

Solde au 21 août 4 568 $

Paiement minimum fait le 22 août 137 $

Nouveau solde après le paiement minimum (22 août) 4431 $

 Si l’on se base sur ce scénario, avec un paiement minimum de 137 $, votre solde aura diminué de seulement 69 $ de 4500 $ à 4431 $). Si vous ne faites que le paiement minimum, le solde (4500 $) sera amené à zéro après pas moins de 13 ans, et l’intérêt total de la somme payée serait d’environ 4000 $. Cependant, si au lieu de ne faire que le paiement minimum vous décidez de payer, disons, 200 $ par mois, votre solde sera ramené à zéro après 2,5 ans, et la somme totale de l’intérêt payé serait de 1050 $. Dans l’exemple ci-dessus, nous voyons clairement qu’aussi longtemps que vous avez un solde supérieur à zéro hors de la période de grâce sans intérêt, vous rembourserez inévitablement plus que ce que vous avez emprunté. C’est la raison pour laquelle il faut faire une évaluation complète de toutes les implications possibles avant d’utiliser une carte de crédit. Parce que, très souvent, on utilise les cartes de crédit pour des achats que nous n’aurions pas faits autrement.

Quand Jésus ordonna de garder les morceaux qui restaient, il affirmait qu’on ne devait jamais considérer les morceaux comme sans importance. Son désir est que ceux qui ne sont pas en ce moment dans la foule profitent des  mêmes bénédictions que ceux qui sont présents. Ce qui est considéré aujourd’hui comme des morceaux sans importance, tels les intérêts des cartes de crédit, pourrait être ajouté pour soutenir la Mission de l’Église, qui est d’étendre les bénédictions de Dieu aux autres.

Murvin Camatchee

Murvin Camatchee

Murvin Camatchee (MBA, MDiv). Marié à Corrine, il est actuellement le Pasteur principal de l’Église de College Drive dans la Fédération des États du Golfe, ÉU.

Media Block Image Alt

July–September, 2019

CONTENTEMENT