Quand nous avons commencé à travailler sur ce numér de notre magazine, l’épidémie de COVID-19 était une réalité localisée, et nous avions peu d’indices concernant la façon dont elle refaçonnerait le monde et l’église. Le thème que nous avions choisi pour ce numéro de Dynamic Steward est « Établir une Église Généreuse ». Mais, avec la nouvelle réalité de la pandémie, j’ai pris une pause et me suis demandé si c’était toujours pertinent d’aller de l’avant avec ce même thème. Et quelle serait le bien-fondé d’enseigner la gestion chrétienne de la vie ? Les gens souffrent, plusieurs meurent, d’autres perdent leur emploi, et les perspectives générales pour l’avenir semblent sombres. N’est-ce pas faire preuve d’insensibilité que de discuter de l’offrande religieuse ?

Les personnes aujourd’hui ont un grand besoin de l’entière assurance que Dieu se soucie d’elles et qu’Il leur fournit ce dont elles ont besoin. On peut noter que la gestion chrétienne de la vie occupe une bonne position pour répondre à ce besoin. N’est-ce pas notre principale fonction que d’aider les gens à apprécier la bonté de Dieu, même au milieu de l’adversité ? Chaque fois que nous lançons un défi à quelqu’un pour qu’il donne, cela sert de rappel tangible que Dieu pourvoit de manière infaillible.

Aujourd’hui, la mission devient urgente. Les signes avertisseurs clignotent ; la mission de Dieu pour la planète Terre est dans sa phase finale. Elle doit avancer plus vite. Ellen White parle de nos défis et obligations pendant ces temps : « Je sais que les temps sont durs, et que l’argent manque ; mais la vérité doit être prêchée, et l’argent nécessaire à sa proclamation doit être versé au trésor… » (Conseils à l’Économe, p. 43) On a un urgent besoin d’éducateurs de la GCV.

Avec une confiance renouvelée dans la pertinence de la gestion chrétienne de la vie, nous partageons ce magazine avec nos fidèles lecteurs. Ce n’est peut-être pas le temps le plus favorable pour être un éducateur de gestion chrétienne de la vie. Néanmoins, que ces paroles puissent nous guider : « Quel que soit votre travail, faites-le de tout votre coeur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. » (Col 3:23)

Aniel Barbe, Rédacteur en chef