By Murvin Camatchee

Beaucoup de personnes échouent à se préparer efficacement pour la retraite parce qu’elle est souvent considérée comme un sujet qu’on peut traiter dans l’avenir. Mais l’adage « Il faut s’occuper des problèmes quand ils arrivent » ne peut définitivement pas s’appliquer à la retraite. Une préparation bonne et adéquate pour la retraite requiert de se fixer un objectif de la somme d’argent dont on estime avoir besoin avant la retraite. Ce n’est jamais trop tôt pour cela. 

C’est pourquoi dans Proverbes 21 : 5, Salomon déclare : « Les projets de l’homme diligent ne mènent qu’à l’abondance, mais celui qui agit avec précipitation n’arrive qu’à la                  disette ». Nous voyons ici un contraste entre deux phases de la vie d’une personne : le présent et le futur. Salomon veut que ses lecteurs comprennent l’importance de prendre du temps dans le présent pour planifier l’avenir. Ne pas planifier pour l’avenir aura un impact négatif sur votre présent, menant par conséquent à des décisions impulsives et insensées. Les décisions financières que vous prenez aujourd’hui affecteront définitivement votre situation financière demain.

Planifier pour la retraite ne devrait pas être repoussé. La diligence et l’autodiscipline sont cruciales à cet aspect très important de votre futur. Planifier pour la retraite n’est certainement pas un simple processus, et cela exige de prendre des décisions financières complexes.

 De combien d’argent aurai-je besoin à la retraite ?

 Il existe dans diverses parties du monde différents plans de pension et de retraite. L’aspect commun de ces plans est qu’ils assurent tous un revenu à la retraite. La première question que la plupart des personnes devraient demander est : de combien d’argent aurai-je besoin à la retraite ? Il n’y a pas de réponse spécifique à cette question. Cependant, il y a une tendance à se concentrer sur le revenu seulement. Ceci implique que le retraité aura, d’une façon ou d’une autre, à survivre sur la somme d’argent qu’il recevra. Cette façon de penser décourage une planification efficace.

 Pour éviter une telle situation, au lieu de vous concentrer seulement sur le revenu, vous devriez plutôt vous concentrer sur toutes les dépenses que vous pensez avoir à la retraite. Une méthode simple est de faire une liste de toutes les dépenses que vous avez actuellement, de déterminer lesquelles sont plus susceptibles de diminuer ou d’augmenter, et d’estimer de quel montant approximatif vous aurez besoin. Par exemple, si vous avez actuellement un emprunt immobilier, vous l’aurez fort probablement payé au moment de votre retraite. C’est une dépense dont vous n’aurez pas à vous soucier à la retraite. Et vous n’aurez probablement pas besoin d’autant de données sur votre téléphone portable que maintenant. D’autre part, des dépenses pour des choses telles que l’assurance médicale ou des activités de loisirs augmenteraient éventuellement. Bien sûr, il n’y a pas de « taille unique » dans le processus ; mais le bénéfice est qu’il vous aidera à planifier l’aspect financier de votre retraite. Vous pourrez aussi évaluer votre style de vie, l’emploi de votre temps, le loisir que vous préférez, etc. Au bout du compte, c’est ce qui dictera la façon dont vous dépenserez votre argent. Le tableau suivant est un exemple de la manière dont vous pouvez procéder :

Actuellement

  À la retraite

Revenu : 2 500 $

 

 

 

Dépenses mensuelles

Somme

Diminution de

Augmentation de

Coût total

Provisions

300 $

 

 

300 $

Emprunt immobilier

800 $

800 $

 

0

Assurance médicale

50 $

 

200 $

250 $

Épargnes et contribution au plan de retraite

200 $

200 $

 

0

Vêtements

75 $

25 $

 

50 $

Chaînes TV

50 $

 

 

50 $

Électricité, eau

75 $

 

 

75 $

Gaz (carburant)

120 $

 

80 $

200 $

Factures de téléphone

30 $

15 $

 

15 $

Loisirs

50 $

 

200 $

250 $

Total

1 750 $

 

 

1 190 $

 Notez que le tableau ci-dessus n’inclut pas les dîmes (10 % du revenu), offrandes, et impôts. Si nous supposons que les offrandes équivalent à 10% de votre salaire, et que le taux de l’impôt est de 15 %, cela signifiera que 35 % de votre revenu devraient être ajoutés à vos dépenses.

Ceci implique que les dépenses estimées à la retraite, qui équivalent à un total de 1190 $, représenteraient seulement 65 % de votre revenu mensuel à la retraite. Ainsi, votre revenu total, si vous prenez votre retraite aujourd’hui, devrait être de 1 831 $  1 190 $ x 100/65), qui représente 73 % de votre revenu actuel (2 500 $). Si on se base sur cet exemple, votre objectif devrait être un revenu de retraite proche de 73 % du revenu gagné avant la retraite. Votre objectif devrait être un pourcentage plutôt qu’une somme, parce que la valeur de votre argent aujourd’hui ne sera plus la même dans 15 ou 20 ans.

 Comment est-ce que je choisis ma pension ou mon plan de retraite ?     

 Avant de choisir un plan de pension, assurez-vous d’être au courant de toutes les ressources financières qui vous seront disponibles à la retraite (Sécurité sociale, pension de l’employeur, vente de propriété,…) C’est pour que la somme d’argent que vous investissez pour le futur n’affecte pas de manière drastique et négative votre mode de vie actuel. Aussi, devez-vous vérifier que la contribution mensuelle ne vous obligera pas à puiser de votre fonds d’urgence, qui devrait toujours être à un niveau qui vous permettra de couvrir vos dépenses pour au moins six mois.

La réduction de la dette a un impact majeur sur l’investissement pour la retraite. Il est essentiel que vous remboursiez une dette en souffrance aussi tôt que possible pour que ces paiements soient versés dans des investissements pour la retraite. Plus vous avez des dettes, plus vous payez des intérêts ; alors que plus vous avez d’investissement, plus vous gagnez des intérêts.

Maintenant que vous avez tous ces apports, il vous sera plus facile de décider combien contribuer pour soit un plan personnel de pension, soit celui offert par votre employeur.

Si vous investissez dans un plan personnel, il est important que vous compariez les prix pour vous donner un large éventail d’options, et de suivre les conseils :

  • Ne prenez pas de décision avant d’être sûr d’avoir obtenu autant d’informations que possible.
  • Faites une comparaison entre les différents produits que les fournisseurs offrent.
  • Assurez-vous que les contributions requises correspondront à votre budget actuel.
  • Soyez conscient des frais et commissions que vous aurez à payer, aussi bien que des pénalités si vous manquez un paiement.
  • Posez les questions suivantes :
    • Quel est le moment le plus tôt pour prendre votre retraite ?
    • Quelle sera la pénalité si vous vous décidez à la prendre plus tôt ?
  • Assurez-vous de savoir comment les fonds seront investis.
  • Soyez conscient du niveau de risque que vous prenez.
  • Si vous n’êtes pas sûr, prenez l’avis d’un conseiller financier indépendant.

Salomon nous dit « Va vers la fourmi, paresseux ! Considère ses voies, et deviens sage. Elle n’a ni chef, ni inspecteur, ni maître ; elle prépare en été sa nourriture, elle amasse pendant la moisson de quoi manger ». (Prov. 6 : 6-8) Tous ceux qui ont un revenu devraient suivre l’exemple de la fourmi. Soyez le propre inspecteur de votre argent, et commencez à vous préparer pour le moment où vous ne travaillerez plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Murvin Camatchee

Murvin Camatchee

Murvin Camatchee, MBA, MDiv est un natif de la République de Maurice. Il est actuellement le pasteur principal des Églises Adventistes du Septième jour de College Drive et de The Ridge dans la Fédération des États du Golfe, États-Unis. Avant de venir aux É.-U., Murvin était trésorier et secrétaire exécutif de la Fédération de Maurice.