Leçons de 2 Rois 2 : 4-7

Sortir de la dette

  

 

Bonne année ! Si vous êtes comme nous à Anchored Advisory Services, vous êtes contents de mettre 2020 derrière vous et de tourner une nouvelle page. Le commencement d’une année donne toujours l’occasion de prendre des résolutions pour la nouvelle année. Cet article se concentre sur la solution pour réduire les dettes. Le problème des dettes est important ; on a démontré que les individus endettés ont plus de possibilités d’avoir des problèmes de santé mentale  (Mental Health Foundation, 2020).

Le début de 2021 est plein d’incertitudes. La plupart des gens commencent la nouvelle année, lourdement endettés, et font face à des perspectives limitées d’emplois et à des confinements à l’échelle mondiale. Une croissance rapide du chômage et une augmentation de la dette sont très préoccupantes. 77 % des adultes aux États-Unis souffrent d’anxiété financière, avec 45 % se préoccupant particulièrement de la dette (White, 2020). Même si les statistiques indiquent un sombre avenir, il y a de l’espoir. Voici quelques indications pour une gestion efficace de la dette fondée sur 2 Rois 4 : 1-7.

Reconnaissez votre situation : comprenez ce à quoi vous êtes confrontés. La veuve dans ce passage de la Bible était très consciente que la source de ses revenus avait tari alors qu’elle disait : « Mon mari est mort » (verset 1). Elle était endettée et risquait de perdre ses biens ayant le plus de valeur (ses deux fils) au profit de son créditeur. « La première étape est de reconnaitre que vous avez des problèmes financiers » (Mountain & Jones, 2020, p. 2). Vous devez comprendre vos ressources, « ce que vous devez et à qui vous devez » (Snyder, 2020, p. 2).

Comprenez pourquoi vous êtes endettés : comprendre la cause des dettes est important, car cela dirige le comportement vers la racine de la cause. Dans le cas de la veuve, son mari l’avait laissée avec des dettes, et elle n’avait aucune source de revenus. La dette a plusieurs causes, incluant des « décisions impulsives de consommateur »(Majamaa, etal, 2019, p. 241) ; et un manque de conseils indépendants et de connaissances financières, de même que des revenus insuffisants pour faire face au coût de la vie (OCDE, 2016). Une étude italienne a révélé que les familles à faibles revenus « ont une plus grande probabilité d’être surendettées » (Cavalletti, etal, 2020, p. 760). L’Organisation pour la Coopération et le Développement Économique (OCDE) souligne précisément les causes découlant d’un manque de connaissances et suggère que les dettes peuvent être réduites en comblant le fossé de connaissances.

Cherchez de l’aide : la veuve a cherché de l’aide. Vous devez faire le premier pas et comprendre que vous ne pouvez pas résoudre ce problème de vous-même. Dépendant de votre location, ils ont des services de conseils gratuits concernant la dette qui peuvent vous être disponibles. La veuve a choisi d’aller à un prophète, quelqu’un qui avait des connaissances et en qui elle pouvait avoir confiance.

 Connaissez les ressources qui vous sont disponibles : faites un inventaire de vos biens, possessions, et talents. Qu’est-ce qui est à votre portée ? Ne sous-estimez pas la valeur de ce que vous avez, même si c’est un juste un « un pot… d’huile » (verset 2). Ceci pourrait être le temps, la santé, la force physique, la terre et le talent, etc. Snyder (2020) suggère qu’un commerçant peut fournir des services et négocier un loyer réduit.

Trouvez des activités qui rapportent de l’argent : étant donné la connexion mentionnée ci-dessus entre de faibles revenus et l’endettement, des revenus croissants, bien que difficiles, fournissent une solution durable plus pour répondre aux besoins de base. La Bible plaide pour un travail dur et ingénieux. Quel est le besoin de votre communauté auquel vous pouvez répondre en échange d’un paiement ?

 Cherchez des ressources sous-utilisées dans votre communauté : on a dit à la veuve d’« aller demander des vases dans la rue, chez tous tes voisins, des récipients vides » (verset 3). Votre communauté a peut-être, par exemple, un jardin communautaire où vous pouvez planter des légumes pour les manger, les vendre, et les congeler pour l’hiver.

 Planifiez et suivez et menez à terme : la dette implique la formulation d’un plan et la concentration d’efforts en faisant le dur travail dont on a tant besoin. « Les projets de l’homme actif sont tout profit, mais celui qui agit avec précipitation n’arrive qu’à la misère » (Prov. 21 : 5). Selon Mountain et Jones (2020), réduire la dette n’est ni facile ni rapide ; cela demande du temps et de la patience. Si vous vous engagez à faire de la réduction de la dette une priorité, vous réussirez.

La valeur de la planification /budgétisation ne peut être surestimée. Le budget vous aide à comprendre où va votre argent et vous permet de cibler vos dépenses (Kiplinger's Personal Finance, 2016); il aide à optimiser les occasions et émet de l’argent pour l’épargne (OECD, 2016); « la planification contrôle la dette et un manque de planification contribue à la dette » (Bird, etal, 2014, pp. 685, 686).

Souvenez-vous de planifier pour la fin de la vie ; pourquoi laisser à vos personnes à charge le fardeau de lutter contre votre dette ?

 Impliquez votre famille : travaillez de concert avec votre famille et ceux qui dépendent de vous. Votre état d’endettement a un impact direct négatif sur elle. Elle doit faire partie de la part solution. Les enfants de la veuve ont apporté les pots. Il est important que vous ayez un plan/budget familial que vous élaborez tous ensemble.

La veuve reçut pour instruction : « Une fois rentrée, ferme la porte derrière toi et tes enfants » (verset 4). Qu’est-ce que cela signifie ? Sortir de la dette est très dur. Vous devez vous réunir et vous centrer sur le plan que vous implémentez. Ne faites pas davantage de dettes. Fermez la porte aux distractions chères. Le plus important, c’est de protéger votre intimité.

Prenez la responsabilité de changer votre situation : la veuve a travaillé pour éliminer la dette. Évitez les solutions de fortune. Il n’y a en général pas de voie rapide pour sortir de la dette. L’OCDE note que : « il est important que chacun ait la connaissance, les aptitudes et les comportements pour améliorer ses résultats financiers et son bien-être » (OCDE, 2016 p. 59).

 Soyez méthodiques : la veuve a suivi des étapes logiques. Elle (1) a évalué sa situation ; (2) a demandé l’aide d’un expert et a demandé à ses fils de s’impliquer ; (3) a recueilli des récipients ; (4) a fermé la porte et a travaillé pour remplir les récipients d’huile ; (5) a posé des questions sur les étapes suivantes ; (6) et a vendu l’huile. Identifiez les étapes et intégrez-les dans le plan. Aspirez à des objectifs spécifiques, mesurables, accessibles, pertinents, et limités dans le temps (SMART) (en anglais : note de la traductrice : SMAPL : en français)  (Haughey, 2014).

Continuez à consulter les bonnes personnes alors que vous prenez des mesures pour mettre votre plan à exécution ; quand l’huile d’olive s’est arrêtée, la veuve était prête pour l’étape suivante et a cherché de l’aide.

Utilisez les revenus pour payer la dette : la veuve a reçu l’instruction : « Paie ta dette. Tu vivras, avec tes fils, de ce qui restera. » L’endettement est un problème grave ; l’emprunteur est un « serviteur » du prêteur. Même si vous ne devriez pas mourir de faim dans le sens littéral, vous devez donner la priorité au remboursement de la dette. En sus du coût du financement de la dette (intérêt), les nombreux facteurs de stress et problèmes de santé liés aux dettes vous poussent à vous concentrer sur le remboursement de la dette. Soyez frugal. Après le remboursement de vos dettes, vous pouvez vivre plus confortablement. Être frugal est validé par Snyder (2020), qui fait écho à d’autres conseillers financiers qui considèrent la frugalité comme la « nouvelle normalité » (p. 2).

 Ayez de la foi : faites un grand saut de foi ajouté à l’effort et voyez ce que Dieu peut faire pour vous. La veuve avait la foi pour recueillir autant de récipients qu’elle pouvait. Elle aurait pu très bien dire : « À quoi ça sert ? C’est sûr que cette petite quantité d’huile ne remplira même pas un récipient. »

Plusieurs publications très respectées apportent des conclusions et conseils qui accordent du crédit à ces leçons bibliques. Quelques conseils les plus complets sont donnés par Mountain et Jones (2020). Ils peuvent se résumer comme le montre le diagramme ci-dessous :

Sujet à réflexion : Savez-vous faire un budget ? Le Budget est un « outil de planification qui crée des opportunités financières et une flexibilité future » (Snyder, 2020, p. 689). Augmenter les connaissances financières résulte en une réduction de la pauvreté et une augmentation de la richesse  (Khalil, 2020). Pourquoi ne pas prendre l’engagement aujourd’hui de chercher la connaissance et commencer 2021 avec un budget ? 

 Finalement, embrassez 2021 ! Vivez avec espoir. Planifiez, agissez, et laissez Dieu faire le reste.

« C’est moi, l’Éternel, ton Dieu qui empoigne ta main droite et qui te dit : n’aie pas peur ! Je viens moi-même à ton secours. » (És. 41 : 13)

 

Références

Bird, C. L., Sener, A., & Coskune, S. (2014). Visualizing financial success: planning is key. International Journal of Consumer Studies, 684–691. ‘Visualiser le succès financier : la planification est la clé. Journal International d’études du consommateur’ [Trad libre]

Cavalletti, B., Lagazio, C., Lagomarsino, E., & Vandone, D. (2020, June 20). Consumer debt and financial frugality: Evidence from Italy. Journal of Consumer Policy (43), 747–765. Dette du consommateur et frugalité financière : Preuve d’Italie. Police du Journal du consommateur [Trad libre]

Haughey, D. (2014, Dec 13). A brief history of SMART goals. Retrieved from https://www.projectsmart.co.uk/brief-history-of-smart-goals.php ‘Une brève histoire des buts de SMART’ [Trad libre]

Khalil, M. (2020). Financial citizenship as a broader democratic context of financial literacy. Citizenship, Social and Economics Education, 1–14.’La citoyenneté financière comme un contexte démocratique plus large de la connaissance financière » [Trad libre]

Kings James Bible. (n.d.). Retrieved from https://www.kingjamesbibleonline.org

Kiplinger’s Personal Finance. (2016). Build Wealth for a Lifetime. Just starting out? Raising a family? Getting ready to retire? Whatever your age, follow our moves for tending your finances and you’ll reap big rewards. Washington: Kiplinger’s Washington Editors Inc.’Construire la richesse pour la vie. Vous venez de commencer ? Vous élevez une famille ? Vous vous préparez à la retraite ? Quel que soit votre âge, suivez nos mouvements pour vous occuper de vos finances et vous récolterez d’importantes récompenses. » [Trad libre]

Majamaa, K., Lehtinen, A., & Rantala, K. (2019). Debt judgments as a reflection of consumption-related debt problems. Journal of Consumer Policy, 223–244.’ Des jugements de la dette comme réflexion sur les problèmes de dettes liés à la consommation. Police du Journal du consommateur » [Trad libre]

Mental Health Foundation. (2020, May 1). The COVID-19 pandemic, financial inequality and mental health. Mental Health in the Pandemic Series, p.16. ‘Fondation de Santé Mentale; La Pandémie de COVID-19, l’inégalité financière et la santé mentale’ [Trad libre]

Mountain, T. P. & Jones, W. P. (2020). Getting out of debt. Virginia Cooperative Extension.’Sortir de la dette » [Trad libre]

OECD. (2016). OECD/INFE International survey of adult Financial Literacy competencies. Paris: OECD.’OCDE/INFE Enquête Internationale des Compétences de la Littératie financière des adultes » [Trad libre]

Snyder, D. (2020, Jun). Beat the budget blues. Money (Australia Edition) (234), 8.’Vaincre le cafard du budget » [Trad libre].

White, A. (2020, Oct 30). Seventy-seven percent of Americans are anxious about their financial situation – here’s how to take control. CNBC Select. » 77 % des Américains sont anxieux au sujet de leur état financier. - Voici comment le contrôler » [Trad libre]

 

 

Citation :

Il n’y a en général pas de voies rapides pour sortir de l’endettement.

Jenipher Chitate