L’association entre le don et la mission se trouve imbriquée dans les Écritures. Le passage le plus fréquemment employé pour encourager l’offrande donne clairement la raison : « afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ». (Mal. 3 : 10)[1] Donner une assistance pour un besoin. Est-ce la raison la plus importante ? La réponse se discute et ne convient probablement pas. Mais elle demeure une raison parmi d’autres qui ont un consentement divin. En plus, l’efficacité du motif de la mission est solidement ancrée dans la recherche.[2] En tant que leaders spirituels et éducateurs de la gestion, nous pouvons résolument encourager l’offrande régulière et systématique. Nous soutenons ainsi ce qui est mis de côté afin d’être une bénédiction aux autres.

Néhémie, le grand constructeur, observa que pendant son absence de Jérusalem, les Lévites et les musiciens, abandonnaient leurs devoirs spirituels malgré eux. Ils retournaient à leurs champs à cause d’une absence de soutien. (Néh. 13 : 10, 11) Néhémie réprimanda sérieusement les leaders pour cet état des affaires et exigea des mesures immédiates de correction comme initiatives pour le réveil. Il en résulta que le peuple répondit massivement à l’appel de Néhémie pour soutenir la mission : « Tout Juda a amené la dîme du blé, du vin nouveau et de l’huile dans les entrepôts ». (Néh. 13 : 12)

Est-ce le temps de réduire les effectifs ou de renvoyer les ouvriers de l’Église ? Je ne pense pas ! On a besoin de beaucoup plus sur le front de la mission. Avec cette conviction que ces paroles inspirées résonnent de nos publications, médias et réseaux sociaux, et de nos chaires : « L’accomplissement d’une œuvre de cette nature exige des fonds. Je sais que les temps sont durs, et que l’argent manque ; mais la vérité doit être prêchée, et l’argent nécessaire à sa proclamation doit être versé au trésor. »[3]

« Nous servons, parce que vous donnez, » le thème de ce numéro de Dynamic Steward, nous mène à apprécier le fait qu’éduquer les membres sur leur responsabilité comme gestionnaires est d’une importance éternelle. L’article de Gary Krause, directeur de la Mission adventiste pour la Conférence Générale, de même que des témoignages inspirants de certains missionnaires, met en lumière ce qui peut se passer quand « il y a de la nourriture dans sa maison. » Nous nous réjouissons aussi de partager avec vous davantage d’articles de nos experts. Ces articles concernent divers aspects de l’orientation stratégique des Ministères GCV.

 

Soyez bénis et soyez une bénédiction en 2021 !

Aniel Barbe

Rédacteur en chef

 

 

[1] Les textes Bibliques sont de Holy Bible, New International Version. Copyright ã 1973, 1978, 1984, 2011 by Biblica, Inc. Utilisés par permission. Tous droits réservés dans le monde. [version française Segond 21]

[2] Smith, Emerson, & Snell, Passing the Plate [Passer le Plat] (New York : Oxford University Press, 2008).  

[3] Ellen G. White, Conseils à l’Économe (Washington, D.C.: Review and Herald Pub. Assn., 1940), p. 39.