The Model Steward Canvas : Commencer un Business Chrétien avec un Royaume pour Objectif

“Un business comme mission se voit comme un véhicule à être utilisé par Dieu sur la place du marché.” –Alex Cook[1]

Le concept d’avoir un business avec un objectif céleste est, pour plusieurs Chrétiens, une combinaison inhabituelle. Cependant, Ken Long, PhD, dans son dernier livre, The Model Steward Canvas, responsabilise les lecteurs au travers d’un concept innovant. Son objectif est d’inspirer les entrepreneurs à commencer des affaires avec un royaume pour objectif. Comme un avant-goût à la lecture de ce livre, nous partageons avec vous l’interview ci-dessous.

Dynamic Steward : Le titre de ce livre a une combinaison inhabituelle de mots “business” et “royaume pour objectif”, qui pourtant fait réfléchir Quel est le concept derrière la philosophie du titre de ce livre, de même que “business comme mission ?”

Ken Long : En 2019, j’étais impliqué dans l’animation d’un atelier de deux jours pour des hommes d’affaires en Papouasie, Nouvelle Guinée, sur le thème “Principes de Gestion, Discipulat, et Business.” Les assistants étaient très surpris de la combinaison de business et d’église, comme les gens croyaient qu’ils devraient être séparés ou que l’administration de l’église regardait de haut les hommes d’affaires. Nous les avons rassurés que Dieu veut que les hommes/femmes d’affaires travaillent de concert avec l’église, comme nous sommes tous des intendants. Dieu nous a créés avec le but précis d’être Ses gestionnaires, comme mentionné dans Genèse 1 :26. Nous devons être de fidèles intendants de tout ce que Dieu nous a donné, et nous devons utiliser les bénédictions de Dieu à la façon de Dieu, pour la gloire de Dieu.

Le concept de “business comme mission” est un business opéré selon les principes et les valeurs bibliques, par un entrepreneur Chrétien qui a pour but d’être une entreprise rentable apportant la gloire à Dieu et ayant un impact sur le royaume. De plus, il est intentionnel au sujet de son objectif du royaume et a un impact sur son personnel, ses clients, ses fournisseurs, et la communauté. Le focus de ce business est sur les 4 P du quadruple résultat final/financier—Personnes, Planète, Profit et Objectif de Dieu (pas de mot en français commençant par P pour traduire Purpose : note du traducteur). De plus, pour étendre l’entreprise à une idée de mission, c’est lorsqu’une part importante des profits de l’entreprise est investie dans le royaume de Dieu et des buts charitables.

DS : Quel état d’esprit devrait adopter un entrepreneur alors qu’il /elle commence un business ?

KL : Dieu nous a donné tout ce dont nous avons besoin, et nous devons utiliser ces bénédictions à Sa gloire. Comme Abraham, nous sommes “bénis pour être une bénédiction.” Lorsque nous avons cet état d’esprit, nous embrassons l’idée de commencer une affaire avec pour objectif un royaume, ou comme mentionné précédemment, un “business comme mission.” L’entrepreneur devrait être intentionnel concernant l’installation et la direction d’une affaire fondée sur les valeurs Chrétiennes. Dans le livre, je raconte l’incroyable histoire de mon amie Lorraine et de son défunt mari, Norm, qui avaient consacré leur business à Dieu. Ils ne pouvaient emprunter de l’argent parce que Norm avait fait faillite, mais grâce à sa foi, survint un miracle. Les ventes commencèrent à affluer, et avec le temps l’entreprise devint bénéfique, “Dieu n’avait jamais cessé de travailler cette affaire.”

Je crois qu’en acceptant Dieu comme votre partenaire, aucune limite ne peut être placée sur ce qui peut être réalisé. Quand vous entrez en partenariat avec Dieu, vous avez un partenaire plus proche et plus actif que n’importe quel humain, et Dieu peut faire un grand impact sur votre entreprise. Dieu nous donne des dons, des talents, et des bénédictions pour que nous puissions apporter la gloire à Son nom.

Dix ans plus tard, après un tragique accident de voiture, Lorraine était dans un dilemme. Elle ignorait comment elle dirigerait seule, l’entreprise. Elle fit un accord privé avec Dieu : Si Dieu décidait de l’aider, elle était prête à donner tous les profits pour soutenir le royaume de Dieu. Les ventes continuaient à grimper, et les profits continuaient à augmenter. Elle témoigna : “J’ai survécu dans mon affaire seulement parce que je dépendais totalement de Dieu, comme plusieurs des problèmes étaient beaucoup plus importants que ceux pour lesquels j’avais une solution.” En tant qu’entrepreneur Chrétien, choisissez Dieu comme votre partenaire, restez Lui fidèle, et votre affaire prospérera. Puis ces bénédictions peuvent être employées pour aider différentes personnes dans divers endroits.

DS : Comment peut-on commencer un partenariat avec Dieu?

KL : D’abord, nous devrions reconnaitre que nous sommes des intendants. De plus dans mon livre, je parle de la tension entre la “liberté d’indépendance” et la façon de Dieu, la “liberté de dépendance.” Aussi fondamentalement, le monde est centré sur la liberté d’indépendance, et nous travaillons approximativement 90 000 heures pour accumuler de l’argent et obtenir notre liberté des autres. Cependant, le concept que Dieu met en avant nous encourage à adopter une perspective différente. Dieu offre la liberté de dépendance comme une alternative. Dans notre partenariat avec Lui, si nous plaçons Dieu et Son royaume en premier dans nos vies, toutes les nécessités de la vie nous seront pourvues. Ainsi, donner est un acte de foi. Cela ne demande pas beaucoup de foi de donner à Dieu l’argent qui reste après que nous avons payé pour tout autre chose, mais cela demande de la foi de donner de l’argent en premier. Dans mon livre The Giving Equation, ( L’Équation du Don: trad libre) le fait de donner à Dieu est souvent synonyme de moins d’argent, qui résonne avec moins de vie. Mais en vérité, donner à Dieu équivaut à une vie plus abondante. Dans l’économie de Dieu, vous donnez, et vous recevez plus. “Donnez et on vous donnera” (Luc 6 :38).[2] Vous donnez votre vie, mais Dieu vous rend plus avec une vie pleine de bonus et de bénédictions.

DS : Que se passe-t-il si les choses ne se passent pas de la façon dont ils l’avaient planifié ?

KL : S’il y a une chose dont vous devez vous souvenir, est que Dieu est votre compagnon. “Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence » (Proverbes 3 :5) nous rappelle que même si le résultat ne correspond pas à nos attentes, Dieu est au contrôle. Si vous avez de la foi en Dieu vous accomplissez son objectif, alors vous pouvez avancer avec confiance. Même si les choses ne fonctionnent pas de la façon dont nous voulons qu’elles soient, elles fonctionnent selon la volonté de Dieu. Le monde des affaires peut être dur, mais la confiance en Dieu rend la vie beaucoup plus simple, et Lui faire confiance réduit nos préoccupations.

DS : Plusieurs outils sont partagés dans ce livre. Parmi eux, le concept de “segmentation” est mentionné. Comment cela a-t-il un impact sur une entreprise ?

KL : Quand je lance une affaire, la réalité est que je ne peux pas toucher tout le monde. Par conséquent, je dois essayer de toucher les clients dans des segments spécifiques du marché. Comprendre votre marché vous permet de livrer des produits ou services correspondant plus à leurs besoins.

DS : Pour conclure, quelle partie du livre trouve le plus un écho chez vous ?

KL : The Model Steward Canvas offre un plan simple sur une structure page pour vous aider à lancer votre business. De plus, il est intentionnellement un business ayant le royaume pour objectif, et cela dépend de la façon dont vous dirigez l’entreprise, comment vous traitez le personnel, les clients, les fournisseurs, et la communauté. J’aime aussi cette citation : “Enseignez à un homme comment lancer une entreprise de pêche, et non seulement vous le nourrirez pour toute la vie, mais cela apportera des bénéfices à sa famille, à la communauté, et à l’église.” Ainsi, l’idée est que si vous pouvez aider une personne à commencer une entreprise, elle sera plus auto-suffisante. Ils peuvent se faire plus d’argent, ainsi que leur famille et leur communauté ; avoir un meilleur style de vie ; et, finalement, investir dans le royaume de Dieu.

Dr. Ken Long interviewé par Emmelyne Virassamy


[1] Alex Cook, “Business—The Not So New Mission Field,” Wealth with Purpose, 23 Août 2016, “(Business- le Champ Missionnaire Pas Si Nouveau”, Richesse avec un Objectif ) https://wealthwithpurpose.com/investment/business-....

[2] Toutes les citations bibliques sont de la SAINTE BIBLE, NEW INTERNATIONAL VERSION®. Copyright © 1973, 1978, 1984, 2011 par Biblica, Inc.®Utilisé avec permission. Tous droits réservés mondialement. Segond 21 pour la version en français.

Emmelyne Virassamy

Emmelyne Virassamy, originaire de l’île Maurice, est une diplômée en BA Communication-Media à l’Université d’ Helderberg et sert actuellement comme Digital Content Creator pour le Département GCV de la CG. Elle est passionnée pour ce domaine et aspire à servir Dieu au travers des media pour gagner des âmes à Christ.

Featured Articles