Transparence & Responsabilité: Dans la Gestion Financière de l’Église Locale


“Ainsi donc, puisque par la bonté de Dieu nous avons ce ministère, nous ne perdons pas courage. Nous rejetons les actions honteuses qui se font en secret, nous ne nous conduisons pas avec ruse et nous ne falsifions pas la parole de Dieu. Au contraire, en faisant connaitre clairement la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d’homme devant Dieu” (2 Corinthiens 4:1, 2).[1]

Dans ce passage de l’écriture ci-dessus, l’apôtre Paul avance la notion qui est à la fois le devoir et le privilège des pasteurs et des officiants de l’église locale de s’occuper de leurs ministères d’une façon aussi transparente que possible pour que tous ceux à qui ils sont redevables puissent comprendre ce que sont réellement les enseignements de Dieu. Ceci ne revient pas seulement à présenter la Parole de Dieu, mais aussi à gérer Ses ressources financières.

L’importance de la transparence et de la responsabilité en affaires est considérée comme “un premier pas accessible pour que les dirigeants construisent la confiance.”[2] Si ces qualités sont vues comme nécessaires dans les organisations séculières, combien plus importantes sont-elles dans les églises Adventistes qui reçoivent collectivement environ US $3.2 milliards annuellement de dîmes et d’offrandes ?[3]

La “Transparence,” comme utilisée en science, ingénierie, entreprise, les humanités, et autres contextes sociaux, opère pour que ce soit facile pour les autres de voir quelles actions ont été accomplies. Gaventa et McGee (2013) la définissent comme avoir accès à l’information.[4] Cependant, la transparence ne produit pas automatiquement la responsabilité.

La “Redevabilité” est le fait ou l’état d’être redevable ; responsabilité. C’est être responsable envers quelqu’un ou un groupe pour les actions prises ; être capable d’expliquer, de clarifier, et de justifier les actions prises.

Les organisations qui partagent ouvertement l’information à des parties prenantes favorisent une culture de confiance, de communication, et de responsabilité sociale. Même en prenant en mains des affaires confidentielles, il faut avoir une transparence pour comprendre pourquoi certaines informations sont limitées. Si des organisations séculières bénéficient d’exercer l’ouverture et la redevabilité, combien plus pourrait le faire l’église Adventiste locale ?

Dans une étude menée par Petr Cincala, Rene Drumm, et Duane McBride (2016) au nom du Bureau des Archives, des Statistiques, et de la Recherche (ASTR) de la Conférence Générale et de la Division Nord-Américaine, 872 membres d’églises Nord-Américains ont été sondés concernant leurs façons de donner à la Mission Mondiale. La première raison citée comme une barrière au fait de donner était “une méfiance croissante, ou un manque de compréhension, concernant la gestion des fonds.” D’autres raisons sont “une préférence pour le don local, un manque de communication perçu concernant les missions, et un manque de fonds personnels.” Aussi défavorable que puisse sembler la réponse, les participants de l’étude continuaient en disant que “avoir des précisions au sujet de la destination de leur argent” aiderait à augmenter la transparence.[5]

Ci-dessous se trouvent des concepts que j’ai découverts dans le livre de Matthieu qui aident à établir la transparence et la redevabilité :

  1. Établir un exemple personnel en soutenant l’église locale avec mes dîmes et offrandes et rester éloignés de dettes personnelles donnent de bons exemples à suivre pour les membres. “Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut pas être cachée, et on n’allume pas non plus une lampe pour la mettre sous un seau, mais on la met sur son support et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que de la même manière votre lumière brille devant les hommes afin qu’ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste” (Matthieu 5:14–16).[6] Voyez aussi la page 137 du Manuel d’Église des Adventistes du Septième Jour (2015).
  2. Soutenir l’amour et le sacrifice de Dieu devant le peuple et ensuite présenter les besoins de l’église comme des occasions pour exprimer leur amour et leur gratitude en retour (Rees 1995).[7] “En effet, là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ” (Matthieu 6:21).
  3. Protéger les ressources de l’église en investissant sagement et en dépensant prudemment, bâtit chez les membres, la confiance que l’on prend soin de l’argent. “C’est pourquoi, toute personne qui entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je la comparerai à un homme prudent qui a construit sa maison sur le rocher. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchainés contre cette maison, elle ne s’est pas écroulée, parce qu’elle était fondée sur le rocher” (Matthieu 7:24, 25).
  4. Promouvoir une gestion fidèle garde vivante l’importance de la fidélité personnelle à l’esprit des membres. Un point clé à souligner est que “La bénédiction spirituelle est étroitement liée à la libéralité chrétienne.”[8] Matthieu 7:7, 8 dit: “Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. En effet, toute personne qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l’on ouvre à celui qui frappe”.
  5. Rapporter la position financière de l’église à temps, clairement, et complètement instille de la confiance à ses membres. Tenir des réunions d’affaires régulières de l’église où le trésorier présente le statut financier de l’église et permet le feedback des membres est une bonne méthode de tenir l’église informée. Donner des reçus promptement aux membres pour leurs contributions est un autre moyen. Une excellente façon de faire part à l’église locale du moyen dont leurs contributions sont employées mondialement, est en partageant les vidéos de Mission Adventiste disponibles sur le site www.adventistmission.org, et les rapports de Adventist World Radio ( la Radio Mondiale Adventiste) disponibles sur https://awr.org/videos, juste pour nommer deux que j’ai trouvés informatifs. “Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits,. . . . C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaitrez fruits” (Matthieu 7:18–20).
  6. Mener des audits de fonctionnement et de conformité réguliers des finances, des membres, assurent aux membres que les rapports présentés sont authentiques. “Que votre parole soit ‘Oui’ pour ‘Oui’ et ‘Non,’pour ‘Non.’ Ce qu’on y ajoute vient du mal.” (Matthieu 5 :37). Voyez aussi la page 141 du Manuel d’Église des Adventistes du Septième Jour (2015).
  7. Réaliser des objectifs et les buts dans les temps, selon le plan, tout en respectant le budget inspire les membres à donner encore. La plupart des gens sont attirés à soutenir des projets à succès. “Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : ‘Déplace-toi d’ici jusque-là,’ et elle se déplacerait; rien ne vous serait impossible” (Matthieu 17:20).

Les points avancés plus haut sont des moyens pratiques que j’ai trouvés pour montrer la transparence aux membres et comment être redevables à Dieu et à mes supérieurs. Cependant, initier des changements divers pour promouvoir la transparence et la redevabilité seulement, mesure le degré auquel on perçoit la transparence et la redevabilité. Ci-dessous, quelques techniques qu’on peut employer pour le mesurer :

  1. Évaluez les changements dans les contributions des membres qualitativement étant donné que la transparence et la redevabilité correspondent positivement à la confiance (Penn 2017).[9] Les gens contribuent aux programmes auxquels ils font confiance. “Ils se sont d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur” (2 Corinthiens 8:5).
  2. Menez un sondage quantitatif des membres pour évaluer leurs attitudes à donner selon le lancement d’un effort concerté pour favoriser la transparence et la responsabilité. “Mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu” (1 Jean 4:1,).
  3. Établissez des objectifs de dons, et suivez leur progrès. Faites les changements si c’est nécessaire. “Une autre partie tomba dans la bonne terre ; elle donna du fruit avec un rapport de 100, 60, ou 30 pour 1” (Matthieu 13:8).

Quand Dieu a dit: “Que, de la même manière, votre lumière brille devant les hommes afin qu’ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste” (Matthieu 5:16), Il nous appelait à être transparents et à rendre compte dans:

  1. la fréquence de nos activités (“Que de la même manière, votre lumière brille devant les hommes” toute l’humanité);
  2. la qualité de nos activités (“Afin qu’ils voient votre belle manière d’agir”);
  3. l’impact de nos activités (“Ils célèbrent la gloire de votre père céleste”).

Le résultat est que si nous voulons que nos membres croissent davantage spirituellement, nous devons créer plus de transparence et de responsabilité en partageant beaucoup d’informations importantes avec eux de manière proactive, nous assurant qu’ils les comprennent, et qu’elles leur permettent de donner un feedback. Ce n’est que lorsqu’ils se sentiront partie prenante du progrès de l’église qu’ils la soutiendront plus volontiers.

Delbert Pearman, MBA, sert actuellement comme Vice-Président des Finances pour Adventist World Radio. Précédemment, il servait de Trésorier Associé de la Conférence Générale, Directeur de la Planification pour la Mission Adventiste et Trésorier pour diverses entités dans le mondes. Delbert est un Pasteur Consacré qui apprécie la mission interculturelle, la musique chorale et jouer au football.


[1] Les citations bibliques sont de la version Segond 21 pour le français.

[2] Catherine Ellwood. “Building Trust through Transparency,” (Construire la Confiance à travers la Transparence)The Myers-Briggs Company, 25 Mars 2020. <a href=".

" class="redactor-autoparser-object"><a href="http://www.themyersbriggs.com/en-US/Connect-with-us/Blog/...

" class="redactor-autoparser-object">www.themyersbriggs.com/en-US/Connect-with-us/Blog/...

[3] Archives, Statistiques, et Recherches. Rapport Statistiques Annuel, vol. 2 (Silver Spring, MD: Office of Archives, Statistics, and Research), https://documents.adventistarchives.org/Statistics....

[4] John Gaventa et Rosemary McGee, “The Impact of Transparency and Accountability Initiatives,” Development Policy Review 31 (2013): 3–28. (L’impact des Initiatives de la Transparence et de la Redevabilité) Examen de la Politique de Développement)

[5] Archives, Statistiques, et Recherches. “Barriers to Giving,”(“Barrières aux Dons,”) Bureau des Archives, Statistiques, et Recherches, 18 Sept. 2018, https://www.adventistresearch.info/barriers-giving....

[6] Cf note 1

[7] Mel Rees, Biblical Principles for Living and Giving (Hagerstown: Review and Herald Pub. Assn., 1995).(Principes Bibliques pour Vivre et Donner)

[8] Ellen G. White, Conseils à l’Économe (Washington, D. C.: Review and Herald Pub. Assn., 1940), 53.

[9] Christopher S. Penn, “Transparency is the Currency of Trust,” Awaken Your Superhero, 5 Octobre 2017, https://www.christopherspenn.com/2017/10/transpare...; (“La Transparence est la Devise de la Confiance”) Réveillez votre Superhéros

Delbert Pearman

Delbert Pearman, MBA, sert actuellement comme Vice-Président des Finances pour Adventist World Radio. (Radio Mondiale Adventiste) Précédemment, il servait comme Associé Trésorier de la Conférence Générale, Directeur de Planification pour Mission Adventiste, et Trésorier pour diverses entités de l’église dans le monde. Delbert est un Pasteur Consacré qui apprécie la mission interculturelle, la musique chorale et jouer au football.

Featured Articles