By Gail Broeckel

Trois singes partageaient un arbre dans la forêt. Singe Banane ramassait toujours des bananes. Singe Maïs ramassait toujours du maïs. Singe Coco ramassait toujours des cocos. Singe Banane faisait du pain, du pudding, et des smoothies. Il essayait diverses méthodes auxquelles il pouvait penser pour rendre ses repas plus appétssants. Il se lassait des bananes. Singe Maïs faisait du maïs en épi, de la salade de maïs, et de la sauce au maïs. Il prenait un temps supplémentaire pour produire des menus alléchants. Il était si fatigué de manger la même chose jour après jour. Singe Coco faisait des biscuits au coco, du pain au coco, et de la glace au coco. Peu importe ce qu’il faisait, il souhaitait avoir autre chose.

Le cousin de Singe Banane vivait de l’autre côté de la rivière. Un jour, il vint leur rendre visite. Il s’appelait Singe Fleur. Il regarda la pile de bananes, de maïs, et de cocos. Singe Fleur dit : « Avez-vous déjà essayé de mélanger vos aliments en mettant ensemble tous vos ingrédients ou en échangeant vos items pour que vous ne mangiez pas la même chose tous les jours ? Si vous ne prenez qu’un type de nourriture, comment allez-vous développer vos papilles gustatives ? Il semble que si vous travailliez ensemble, vous pourriez partager vos talents individuels et profiter d’un bon repas intéressant chaque jour. »

Mon père avait l’habitude de nous raconter cette histoire, à mon frère et à moi, quand nous grandissions. Il avait le don de raconter les histoires. 1 Pierre 4:10, 11 dit ceci :

Si quelqu’un parle, qu’il annonce les paroles révélées de Dieu ; si quelqu’un accomplit un service, qu’il le fasse avec la force que Dieu communique, afin qu’en tout Dieu reçoive la gloire qui lui est due à travers Jésus Christ. C’est à lui qu’appartiennent la gloire et la puissance aux siècles des siècles. Amen.

Parfois, nous ne pensons pas que nous avons un don à offrir à Dieu comme adoration. Vous n’avez pas besoin d’avoir un diplôme universitaire et des années d’expérience pour avoir un talent. Il suffit de désirer louer Dieu avec un talent qu’Il vous a déjà donné.

La gentillesse est un don que la plupart des gens ont déjà. Avez-vous un animal de compagnie auquel vous tenez beaucoup ? Probablement vous le nourrissez chaque jour, vous le promenez, et vous lui brossez le pelage. La bonté est un moyen de montrer à quel point vous aimez les autres. En restant simplement vous-mêmes, vous pouvez montrer à quelqu’un qu’il compte et que vous pouvez devenir de bons amis.

Galates 6 : 2 dit : « Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la loi de Christ. » Vous pouvez utiliser votre don de gentillesse pour aider quelqu’un à se sentir bien dans sa peau. Voyez-vous parfois une personne assise seule à la cafétéria ou à la récréation ? Cela ne demande pas beaucoup d’efforts pour qu’une personne se sente mieux. Vous pourriez dire : « Salut » ou proposer de jouer avec la personne. Vous pourriez inviter quelques amis à se joindre à vous pour déjeuner avec la personne seule. La plupart des gens veulent simplement se sentir aimés et acceptés. Ne pas avoir beaucoup d’amis ou ne pas avoir le don de se faire des amis peut causer la tristesse. Si vous avez le don de la bonté, vous pouvez aider ceux autour de vous.

L’adoration n’a pas seulement lieu dans l’église. Votre comportement peut être un bon ou un mauvais exemple pour les autres. Si vous êtes une bonne personne, vous pouvez influencer ceux de votre entourage en étant ce que vous êtes. Votre don est peut-être l’hospitalité. Vous pouvez mettre quelqu’un à l’aise chez vous ou à un jeu de ballon ou à une fête. Actes 16 : 33, 34 parle d’un geôlier qui conduisit des personnes chez lui et leur prépara un repas. Cette simple action d’hospitalité lui procura de la joie. Vous pouvez recevoir de la joie en aidant les autres. Une fois que cela devient une pratique, vous serez étonnés de voir comment vos dons peuvent non seulement rendre heureux les gens autour de vous, mais que vos bénédictions aussi augmenteront.

Dieu est heureux quand vous utilisez vos talents pour aider les autres. Votre don peut être de gérer des gens ou des événements. Vous êtes peut-être le capitaine de votre équipe de baseball. Vous pourriez être un grand exemple pour votre classe juste en étant un bon athlète ou un leader. Si quelqu’un ne marque pas un point, c’est OK. Si votre équipe gagne ou perd, rappelez-vous qu’il est plus agréable de ne pas être un mauvais perdant ou un gagnant vantard. Si vous gagnez, serrez les mains de vos coéquipiers ou serrez-les dans vos bras et dites-leur qu’ils ont très bien joué. Si vous perdez, serrez les mains des joueurs de l’équipe adverse et dites-leur combien vous êtes contents d’avoir eu l’occasion de jouer contre un groupe si doué. Le sport peut être votre talent. Pensez à des athlètes qui ont remercié Dieu et qui Le servent en étant juste des joueurs convenables. Quand vous utilisez les talents que Dieu vous a donnés, vous L’adorez. Vous pouvez ne pas être dans une église ou tenir une Bible, mais vous L’adorez malgré tout.

Vos dons peuvent être la créativité ou l’art. Bob Ross était un célèbre peintre qui parlait d’une voix douce alors qu’il créait son œuvre. Ross présentait le programme éducatif The Joy of Painting [La Joie de Peindre] de 1983 à 1994 à la télévision. Il était doué à prendre une toile et à faire un magnifique coucher de soleil, un jardin, ou une autre création que les gens appréciaient. Je pense que son véritable talent était l’amour. Il était si populaire parce qu’il pouvait rendre intéressant le fait de dessiner une ligne droite. Il expliquait ce qu’il faisait avec son pinceau et il faisait des commentaires distrayants alors qu’il créait une magnifique œuvre d’art. Ma famille regarde encore son émission. Nous aimons ajouter des commentaires alors qu’il peint un tableau. Ses programmes ne sont pas réservés qu’aux artistes. Son œuvre concernait la communauté, le fait de raconter des histoires, et donner à tous l’impression qu’ils pouvaient accomplir quelque chose. Philippiens 2 : 3 dit : « Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d’une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. » Bob Ross était toujours agréable et jamais vantard. Il avait l’habitude de se moquer de lui-même. Il est mort en 1995. Ses expositions restent populaires, et plusieurs écoles d’art sur tout le pays répandent son style. Si vous utilisez vos dons créatifs, vous pouvez non seulement bâtir une carrière merveilleuse, mais vous pouvez aider les autres.

Vous pourriez vous demander : « Quel est mon don ? » Je ne peux ni lancer un ballon, ni comprendre mon devoir de math. Comment puis-je adorer Dieu avec mes talents ? Pour répondre à ces questions, je dois vous demander : qu’est-ce qui vous rend heureux ? Qu’est-ce que vous aimez faire et qui vous apporte de la joie ? Aimez-vous cuisiner avec un de vos parents ou grands-parents ?

Quand elle était jeune, chef Amy Riolo avait l’habitude de cuisiner avec sa grand-mère. Son but était simplement de passer un temps de qualité avec quelqu’un qu’elle aimait. Sa grand-mère partageait ses recettes et lui montrait comment préparer des plats italiens spéciaux. Amy a pris sa passion de la cuisine et l’a transformée en carrière. Elle a publié neuf livres de cuisine. Elle emmène des étudiants sur des tours culinaires et donne des cours de cuisine dans des universités et des entreprises. De cette manière, Amy partageait à la base sa passion pour la cuisine avec sa grand-mère et mangeait dune manière plus saine. Maintenant elle a des sponsors dans le monde entier. Amy est un chef et une auteure à succès. Elle est gentille avec tous ceux qu’elle rencontre. Cela lui vient naturellement. 1 Corinthiens 10 : 31 dit : « Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu ».

Votre don ne doit pas être compliqué. Si vous êtes une jeune personne vivant encore chez vos parents, vous appréciez peut-être d’aider votre famille à aménager le garage ou à nettoyer après le repas. Votre don pourrait être l’organisation. Vous pourriez commencer par aider à garder propre la maison. Sortez la poubelle, faites votre lit, ou nettoyez le bac à litière sans qu’on vous le demande. Prenez l’initiative de le faire vous-même. Les bénédictions vont couler. Vos parents seront fiers de vous. Les invités seront impressionnés par la propreté de la maison. Votre chat vous aimera parce que vous l’aidez à avoir un coin propre. 1 Corinthiens 14 : 40 dit : « Mais que tout se fasse convenablement et avec ordre. » Vous pouvez utiliser vos talents quand vous apportez les assiettes sales à l’évier, quand vous aidez votre professeur à ranger la salle de classe, ou quand vous pliez les vêtements à la maison.

Si vos parents vous donnent de l’argent pour utiliser vos dons pour aider dans la maison, pourquoi ne pas prendre l’habitude d’honorer Dieu et de Le remercier pour Son don en pensant d’abord à Lui et en retournant vos dîmes et en donnant les offrandes de l’argent que vous recevez pour votre aide ?

Un don est un don. Grand ou petit, vous avez quelque chose de spécial. Demandez à vos parents ou aux membres de votre famille quel est votre don. Parlez à vos amis. Demandez-leur trois choses qu’ils aiment chez vous. Prenez ces talents et utilisez-les pour rendre d’autres heureux. Si vous apportez de la joie à quelqu’un, vous apportez de la joie à Dieu. Vous utilisez votre talent. Vous n’avez pas à le faire seul. Travailler ensemble est le meilleur don de tous.

Gail Broeckel

Gail Broeckel

Gail Broeckel est diplômée de Shenandoah Valley Academy et de Washington Adventist University, où elle siège au conseil d’administration. Elle est directrice de marque et de réseaux sociaux. Elle a travaillé pour la fédération de Potomac, l’Hôpital Adventiste de Washington, le Columbia Union College, et ADRA International.